Info

3 listes de réflexions à mener pour déléguer et alléger son quotidien

Réflexion délégation

Pour identifier ce que vous pourriez déléguer voici 3 questions que vous pouvez facilement vous poser :

  • liste des choses que vous détestez faire
  • liste des choses que vous ne savez pas faire vous-même
  • liste des choses que vous ne devriez pas faire

Cette réflexion peut être incroyablement révélatrice.

Sur cette base vous pourrez ensuite identifier les types de personnes dont vous aurez besoin pour gérer ces tâches.

Info

10 idées à considérer pour un retour au travail tout en douceur après les vacances

Retour au travail en douceur

1) prévoir un jour ou deux pour se détendre et récupérer avant de reprendre le travail. Il est bien connu qu’il faut souvent quelques jours pour déconnecter et se sentir complètement zen en vacances. L’inverse est aussi vrai pour remettre son esprit en mode professionnel !

2) se remémorer ce qui nous a aidés, ou ce qui nous a freinés, les fois précédentes pour gérer le retour au travail. Chacun peut avoir ses petites astuces

3) le premier jour porter une nouvelle, ou une belle tenue, histoire de se sentir bien dans sa peau

4) bloquer sa première de journée de retour au calendrier. Pas de rendez-vous ce jour-là, juste du temps pour soi pour replonger dans le bain efficacement

5) reprendre contact en douceur avec ses collaborateurs/collègues au cours d’une réunion ou petit-déjeuner par exemple. Ces derniers seront ravis de relever ce qui c’est passé d’important pendant notre absence et les points d’urgence à traiter

6) effectuer une lecture intelligente et rapide de ses emails en fractionnant la lecture en petites plages. En fragmentant la lecture, la tâche semblera tout de suite moins conséquente

7) prendre le temps de prendre son repas dans un endroit agréable

8) mettre en place de nouvelles routines pour se faciliter la vie dès les prochains jours

9) prolonger l’esprit “vacances” en organisant des moments conviviaux avec ses collaborateurs, collègues, partenaires et avec son environnement privé. La reprise du travail ne sonne pas le glas de tous les plaisirs !

10) réfléchir à ce qui peut être délégué. Peut-être est-ce l’occasion d’envisager de faire appel à une assistante virtuelle ?

Info

Le télétravail, une méthode de travail pas si récente que ça

En 2020, suite à la pandémie du Coronavirus, le télétravail a été une nécessité pour beaucoup de monde.

Mais saviez-vous que les premiers signes du télétravail sont apparus en 1950 déjà ?

Historique télétravail

C’est un architecte, Nobert Wiener, qui depuis l’Europe a supervisé la construction d’un bâtiment aux États-Unis en utilisant des moyens de transmission de données pour suivre l’avancée des travaux.

Toutefois les véritables notions du télétravail, même en Suisse, viennent de l’invention du fax et du téléphone en 1970 porté par le terme “Téléwork”.

C’est ensuite le développement des technologies de l’information dans les années 1990 a ensuite permis d’intégrer définitivement le télétravail comme nouvelle méthode de travail.

En 2002 un accord régissant le télétravail dans l’Union Européenne a été édicté. Cet accord permet depuis à chaque Etat membre de disposer d’une législation relative au télétravail.

En ce qui me concerne je n’aurais jamais pensé que les prémices du travail à distance remontent à si loin, mais je suis bien heureuse de ce développement qui me permet aujourd’hui d’exercer mon travail avec un certain confort !

Info

Avoir une assistante personnelle à disposition, c’est accessible à tous !!!

Accessible à tous

Certaines personnes aimeraient pouvoir bénéficier des services d’une assistante pour des besoins professionnels et/ou privés, mais pour une ou plusieurs des raisons ci-dessous leur souhait ne se concrétise jamais :

– “Je ne sais pas pour quel taux d’activité exactement j’ai besoin de quelqu’un”
– “Mon volume de travail fluctue”
– “Je ne sais pas pour combien de semaines, de mois, je vais avoir besoin de quelqu’un”
– “Je n’ai pas les moyens de mettre à disposition du matériel (informatique et autre), ni une place de travail”
– “Je ne sais pas comment faire/je n’ai pas le temps pour recruter et engager une personne”
– “Je ne veux pas devoir embaucher et gérer un(e) salariée si moi-même je travail seul(e)”

Le bonheur existe pourtant ! Une nouvelle tendance a vu le jour en matière de support administratif. Il s’agit de faire appel à une assistante freelance, appelée aussi assistante virtuelle.

C’est une personne qui travaille à son propre compte et généralement à distance, d’où le nom assistante “virtuelle”. Ses prestations se règlent ensuite simplement sur facture !

Elle peut intervenir de manière ponctuelle ou régulière pour ses clients. Elle peut aussi assurer des services qui peuvent aller de quelques heures à quelques jours par mois, en fonction des besoins réels de ses clients.

Envie de tenter l’expérience ? N’hésitez pas à me contacter pour en discuter sans engagement.

Info

Que déléguer à une Assistante freelance ?

Déléguer

Déléguer peut paraître à priori simple, mais passer à l’action n’est pas toujours évident. La peur de la perte de contrôle, l’obsession pour du « autant faire le moi-même » ou encore le manque de confiance en quelqu’un d’autre peut rapidement déstabiliser.

Pourtant, il est bien mieux pour vous d’effectuer les tâches complexes et difficiles, ou celles que vous aimez réellement, et de déléguer vos tâches simples et répétitives, non importantes ou à faible valeur ajoutée.

C’est ainsi que vous devenez “plus efficace” et que vous retrouvez le plaisir de votre métier !

Pour identifier ce qu’il vous serait possible de déléguer, établissez une liste de toutes les tâches administratives que vous faites en les répartissant dans l’une ou l’autre des 2 catégories ci-dessous :

1) Ce que vous devez absolument faire vous-même (pensez à vos points forts, ce que vous appréciez faire, et aux tâches stratégiques dont vous devez impérativement avoir la responsabilité)

2) Ce que vous pourriez facilement déléguer pour gagner du temps

Imaginez maintenant le temps libre que vous pourriez dégager si vous déléguiez la deuxième catégorie.

Réfléchissez également s’il est vraiment risqué ou finalement pas tant que ça de confier ces tâches à une tierce personne. Vous vous rendrez peut-être compte que souvent ce n’est pas le cas.

Et si après ces réflexions vous décidez de passez à l’action, et que l’expérience est couronnée de succès, réjouissez-vous d’envisager l’avenir sous un autre angle !